Normes de pratique/Lignes directrices/Avis de radioprotection

Normes de pratique   

Dans le but d’aider les technologues à maintenir de hauts standards de qualité dans l’exercice de leur profession, l’Ordre définit des normes de pratique.
Ces normes de pratique, le Code de déontologie et la Loi sur les technologues en imagerie médicale en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale constituent la référence première des technologues qui ont à cœur le respect de leur profession et par le fait même, du patient.  L’éthique professionnelle doit se manifester à travers les compétences des technologues.

Téléchargez les normes de pratique gratuitement en fichiers PDF ici :

Radiodiagnostic

  

Médecine nucléaire

Radio-oncologie

Électrophysiologie médicale

Échographie 

 

 
 
PLAN D’APPLICATION – MÉDICAMENTS ET SUBSTANCES 
Le plan d’application est en vigueur depuis le 15 mai 2018.

 

Note : Ces normes sont de nature évolutive. Le contenu de ces documents est donc appelé à être révisé dans le but de s’adapter aux changements apportés à la pratique professionnelle.

 

LIGNES DIRECTRICES

Lignes directrices - utilisation des appareils multimodalités (imagerie hybride)

Les Lignes directrices – utilisation des appareils multimodalités ont été adoptées en mai 2017. L’imagerie hybride fait référence à la fusion d’au moins deux modalités d’imagerie ou de traitement pour former une nouvelle technologie.

Norme professionnelle et lignes directrices en échographie (pratique autonome)

La Norme professionnelle en échographie médicale diagnostique (version française et version anglaise) a été adoptée le 1er septembre 2012. Cette norme s’applique à tous les technologues exerçant en échographie médicale diagnostique, peu importe son lieu d’exercice au Québec, et ce, autant dans le secteur public que privé.

Le technologue qui réalise des examens échographiques en toute autonomie et libère le patient sans que le médecin spécialiste ait besoin de le revoir,  doit répondre aux exigences de compétence émises dans la norme professionnelle et détenir la ou les attestations de pratique autonome de l’Ordre dans le secteur où il exerce ses activités.

Cette pratique exige un encadrement rigoureux afin que celle-ci ne porte pas préjudice au patient.

Les Lignes directrices – échographie médicale diagnostique (mises à jour en septembre 2017) ont été élaborées afin de mettre à la disposition des technologues un outil d’autoévaluation qui leur permettra de cibler les compétences à améliorer ou à maintenir.

Ces lignes directrices servent également  de référence pour l’évaluation des compétences des technologues attestés dans le cadre de l’inspection professionnelle en échographie médicale diagnostique pour la pratique autonome.

Lignes directrices - lavement baryté double contraste (LBDC)

Tout technologue en imagerie médicale qui souhaite réaliser des lavements barytés double contraste de façon autonome doit se référer aux Lignes directrices – LBDC (mises à jour en septembre 2017) et obtenir l’attestation de formation de l’Ordre pour être en règle.

Lignes directrices - insertion d'un cathéter veineux central par approche périphérique (CVCAP)

Tout technologue en imagerie médicale qui souhaite procéder à l’insertion d’un cathéter veineux central par approche périphérique doit se référer aux Lignes directrices – CVCAP (mises à jour en septembre 2017) et obtenir l’attestation de formation de l’Ordre pour être en règle.

Lignes directrices - Collège des médecins du Québec

Vous pouvez consulter les Lignes directrices sédation-analgésie (avril 2015), mises en place par le Collège des médecins du Québec, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec.

L’Ordre adhère à ces lignes directrices qui ont été conçues dans le but d’offrir des recommandations visant un degré optimal de sécurité pour le patient et de fournir des mesures à établir dans les différents services. Les membres ont donc le devoir de les respecter.

Radioprotection

Avis de radioprotection

Dans l’exercice de la profession, les technologues ont un rôle de premier plan à jouer en matière de radioprotection, et ce, auprès du patient, du personnel et du public. Afin de les encadrer dans leur pratique, l’Ordre a adopté des normes de pratique comportant une section consacrée à la radioprotection ainsi que des avis de radioprotection. En tout temps, les technologues doivent être vigilants et appliquer les différents principes de radioprotection afin de limiter le plus possible les doses de radiation.

De plus, la consultation de ces avis de radioprotection sera très utile puisque les renseignements fournis dans ces documents peuvent  aider les technologues à répondre au questionnement des patients ainsi qu’à leurs propres questions.

Étude sur les doses en TDM

Étude sur les doses en TDM

Une étude a été menée simultanément dans tous les centres hospitaliers et les laboratoires privés de radiologie de la province de Québec sur une période de deux semaines du 10 au 21 mars 2008. Les données ont été recueillies pour un échantillonnage de 100 patients selon des régions anatomiques ciblées (tête, thorax, abdomen, pelvis) pour chacun des tomodensitomètres en opération dans le centre durant cette même période. Les examens ont été notés un après l’autre pendant la période indiquée de façon à refléter leur fréquence pour une journée type en tomodensitométrie dans votre centre.

Documents de référence

Guides d'ordonnance du Collège des médecins

  • Les ordonnances individuelles faites par un médecin
  • Les ordonnances collectives

Le Collège des médecins du Québec a élaboré le guide d’exercice Les ordonnances individuelles faites par un médecin afin de bien informer les médecins ainsi que tous les professionnels concernés par les ordonnances qui permettent à ces derniers d’exercer des activités qui leur sont par ailleurs réservées, en exclusivité ou en partage.

Le cadre du « projet de loi 90 », entré en vigueur en 2003, a introduit la possibilité pour des médecins, tant en établissement qu’en cabinet privé, de faire des ordonnances collectives.

Le Collège des médecins du Québec a publié le guide Les ordonnances collectives afin de bien différencier « l’ordonnance individuelle » de « l’ordonnance collective. Ce document aborde entre autres sujets l’ordonnance collective et la possibilité de rédiger une ordonnance soit à l’intention d’un technologue, d’une infirmière ou d’un inhalothérapeute.

Activités réservées - TEPM

Guide d’application relatif au champ d’exercice et aux activités réservées aux technologues en électrophysiologie médicale (TEPM)

Le Collège des médecins a publié un Guide d’exercice sur l’apnée obstructive du sommeil et les autres troubles respiratoires du sommeil.

Fiche d’information | Réalisation d’un examen de la déglutition

Désirant répondre aux questionnements soulevés par les milieux cliniques, l’Ordre a produit une fiche d’information concernant l’exposition au rayonnement ionisant lors d’un examen de radioscopie/vidéofluoroscopie/gorgée barytée modifiée (GBM) de la déglutition.

 

Dans un souci de protection du public, le technologue en imagerie médicale se doit de bien comprendre les buts poursuivis par les différents professionnels qui effectuent l’évaluation de la déglutition afin de les accompagner efficacement tout au long de l’examen.

itech

Renseignements complémentaires : Inspection professionnelle : tél. : 514-351-0052, poste 225 ou par courriel à sip@otimroepmq.ca.