Avis et position de l’Ordre

Échographie Doppler et pléthysmographie en labo vasculaire

Échographie en physiothérapie  Échographies fœtales de démonstration 

Hémodynamique  Mammographie  OIIQ et OTIMROEPMQ  

Notions de consentement

Échographie Doppler et pléthysmographie en laboratoire vasculaire

L’OIIQ et l’OTIMROEPMQ ont convenu d’une position commune au sujet de l’échographie Doppler et la pléthysmographie en laboratoire vasculaire. 

Échographie en physiothérapie

L’utilisation de l’échographie en physiothérapie a fait l’objet d’une entente en 2012 entre notre Ordre et celui de la physiothérapie.

Échographies fœtales de démonstration

Le conseil d’administration de l’Ordre ne favorise ni n’encourage la pratique de l’échographie foetale à des fins autres que diagnostiques par ses membres, en vertu d’une décision en décembre 2016.

L’Ordre vous invite à lire un article de Nadielle Kutlu paru dans le quotidien La Presse, le dimanche 21 octobre 2007, en pages A2 et A3.

Hémodynamique

L’OTIMROEPMQ et l’OIIQ disposent maintenant d’un guide conjoint sur l’encadrement et les lignes directrices de l’hémodynamie (32 pages),

C’est avec grand plaisir que nous vous offrons cet ouvrage en format PDF

Si vous désirez une version papier, vous pouvez l’obtenir au coût de 19,50 $ plus taxes (tarif membre).

Renseignements : service d’inspection professionnelle
514 351-0052, poste 225 ou courriel

Mammographie

L’Ordre appuie le programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) et collabore avec le ministère de la Santé et des Services sociaux pour que les normes de pratique favorisent le meilleur exercice de la profession possible dans le domaine des technologues en imagerie médicale et en radio-oncologie.

Renseignements supplémentaires sur le page Mammographie

UTILISATION DE L’APPAREIL MOBILE D’IMAGERIE EN SALLE D’OPÉRATION

L’OIIQ et l’OTIMROEPMQ ont convenu d’un énoncé conjoint au sujet de l’utilisation de  l’appareil mobile d’imagerie en salle d’opération.

Notion du consentement

En vertu du droit à l’intégrité reconnu par le Code civil, une personne ne peut être soumise à des soins sans son consentement, que ce soit pour des examens, des prélèvements, des traitements ou toute autre intervention. L’Ordre offre à ses membres un Guide d’interprétation de la notion de consentement.