Édition de mai 2018 | Parution 08

Les protocoles d’examen

Les protocoles d’examen : ce qu’il faut savoir!

Le Service d’inspection professionnelle est régulièrement interpellé par des technologues qui se questionnent sur les règles à suivre lors de certaines situations rencontrées dans leur pratique, particulièrement dans les secteurs d’activités de la tomodensitométrie (TDM) et de la résonance magnétique (IRM).

Le technologue est-il autorisé à déterminer le protocole d’examen?

Qu’est-ce qu’un protocole? Il s’agit de la description des procédures, méthodes, limites ou normes applicables pour une condition particulière.

Comme mentionné dans les Normes de pratiques générales, le technologue n’est pas autorisé à décider du protocole d’examen à appliquer, puisque cette responsabilité appartient au médecin spécialiste (radiologiste). Les protocoles doivent être transmis au technologue par écrit, verbalement ou via un document signé par le radiologiste. Ce document ne doit laisser place à aucune ambiguïté quant au protocole à sélectionner en fonction des renseignements cliniques. Le technologue, en collaboration avec le radiologiste, peut prendre part à l’élaboration des protocoles ainsi qu’à leur révision.

Par exemple : Dans le cadre dune demande d’examen pour recherche de métastases (TDM cérébrale), le technologue sait qu’il doit procéder à l’administration d’une substance de contraste (C +), puisqu’il s’agit du protocole d’examen prévu dans le document entériné par l’équipe médicale. Toutefois, lorsqu’il est impossible d’associer les renseignements cliniques inscrits sur l’ordonnance à un protocole d’examen, le technologue doit communiquer avec le radiologiste pour connaître la marche à suivre.