Candidats formés au Canada

Processus d’admission

Le processus d’admission d’un candidat provenant d’une province canadienne à l’Ordre varie selon sa province d’origine.

Si vous êtes technologue en radiation médicale et membre de l’une des organisations suivantes :

  • College of Medical Radiation Technologists of Ontario (CMRTO)
  • Alberta College of Medical Diagnostic and Therapeutic Technologists (ACMDTT) ou la Saskatchewan Association of Medical Radiation Technologists (SAMRT)
  • New Brunswick Association of Medical Radiation Technologists (NBAMRT)
  • Nova Scotia Association of Medical Radiation Technologists (NSAMRT).

Vous devez transmettre les documents suivants à l’Ordre  :

  • Une photo couleur (récente) petit format
  • Un formulaire de demande d’admission complété (Demande d’admission du Canada – Français).  
  • Les frais rattachés à l’analyse de votre dossier (voir formulaire de demande d’admission)
  • Une copie de votre permis d’exercice ou bien preuve de réussite de l’examen de l’ACTRM
  • Une attestation de votre employeur, au cours des cinq dernières années, (exigence de 700 heures minimum), s’il y a lieu
  • Un formulaire de décisions disciplinaires et judiciaires complété Formulaire sur les décisions disciplinaires
  • Un formulaire de transfert de dossier complété par l’association dont vous êtes membre (si vous faites partie d’une association)
  • Une preuve de connaissance de la langue française conforme aux exigences de l’Office québécois de la langue française OQLF .  Vous devez nous transmettre ce document si vous désirez être exempté à l’examen de l’OQLF, Office québécois de la langue française

Si vous êtes un candidat provenant du Canada mais que vous n’êtes pas encore membre d’une association canadienne, vous devez nous transmettre les documents suivants :

  • une photo couleur (récente) petit format
  • Un formulaire de demande d’admission complété (Demande d’admission du Canada – Français). 
  • Les frais rattachés à l’analyse de son dossier (Voir formulaire de demande d’admission)
  • Une copie de votre diplôme d’études ou bien une lettre de l’institution académique confirmant la réussite de votre programme
  • une copie de votre attestation de réussite de l’examen de l’ACTRM
  • une attestation d’emploi, au cours des cinq dernières années,  (exigence de 700 heures minimum), s’il y a lieu
  • un formulaire de décisions disciplinaires et judiciaires rendues au Québec et hors Québec complété Formulaire sur les décisions disciplinaires
  • un formulaire de transfert de dossier complété par l’association canadienne de laquelle vous êtes est membre
  • une preuve de connaissance de la langue française conforme aux exigences de l’Office québécois de la langue française 

Si vous êtes un candidat diplômé en électrophysiologie médicale dans une autre province du Canada, vous devrez faire une demande d’équivalence et remplir le formulaire prévu à cette fin en le joignant aux documents mentionnés ici (vous n’avez pas à transmettre l’évaluation comparative du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) : Demande d’équivalence en EPM

Le traitement d’une demande varie entre 2-3 semaines, une fois que le candidat a transmis tous les documents requis. 

Une fois sa demande acceptée, un candidat doit prêter serment, obtenir un permis d’exercice, s’inscrire au Tableau de l’Ordre et payer sa cotisation. Le candidat qui rencontre toutes les exigences sauf celles de la langue française pourra obtenir un permis d’exercice temporaire pour une période d’un an. 

Renseignements : Alice Knauf, adjointe administrative à l’admission via admission@otimroepmq.ca.

Permis

Afin d’être autorisée à exercer la profession exclusive de technologue en imagerie médicale, en radio-oncologie ou en électrophysiologie médicale au Québec, une personne doit compléter deux étapes.

1) La personne doit détenir un permis d’exercice de la profession. L’Ordre délivre un permis uniquement aux personnes ayant respecté les conditions suivantes :

– détenir un diplôme reconnu valide par le gouvernement ou reconnu équivalent par le CA de l’Ordre;

– posséder une connaissance appropriée de la langue française en vertu de la Charte de la langue française;
– ne pas être l’objet d’une décision judiciaire ou disciplinaire contraire à l’exercice de la profession; et
– prêter serment.

2) Cette personne doit s’inscrire au Tableau de l’Ordre, payer le montant de la cotisation annuelle et détenir une assurance responsabilité professionnelle conforme aux exigences de l’Ordre.

EXIGENCES DE L’OFFICE QUÉBÉCOIS DE LA LANGUE FRANÇAISE, OQLF:

Lorsqu’un candidat remplit toutes ces étapes et a répondu aux exigences de l’Office québécois de la langue française, l’Ordre lui délivre un permis d’exercice régulier.

Le candidat ayant rempli toutes les étapes précédentes, mais qui n’a pas répondu aux exigences de l’Office québécois de la langue française recevra un permis d’exercice temporaire de la part de l’Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale. Le permis d’exercice temporaire est valide pour un an.

L’Office québécois de la langue française peut accepter de renouveler le permis d’exercice temporaire d’un candidat pour une période d’une année, mais jusqu’à un maximum de trois fois.

Avoir une connaissance appropriée du français

Tous les membres d’un ordre professionnel doivent avoir une connaissance appropriée du français qui respecte les exigences énoncées à la Charte de la langue française, soit :

  1. avoir suivi, à temps plein, au moins trois années d’enseignement de niveau secondaire ou post-secondaire dispensé en français;
  2. avoir réussi les examens de français langue maternelle de la quatrième ou de la cinquième année du cours secondaire;
  3. avoir obtenu un certificat d’études secondaires au Québec.

Si un candidat ne répond pas à ces exigences, il doit réussir l’examen de français de l’Office québécois de la langue française (OQLF).

Inscription à l’examen de français

  1. Le candidat doit remplir le formulaire d’inscription à l’examen de français de l’OQLF (ce formulaire est fourni uniquement au candidat dont l’équivalence a été reconnue).
  2. L’Ordre approuve le formulaire et le transmet à l’OQLF.
  3. L’OQLF convoque les candidats à une séance d’examen qui se tiendra de 1 à 2 mois après réception du formulaire d’inscription.

Il est préférable qu’un candidat débute ces démarches de francisation le plus rapidement possible, afin de ne pas être pénalisé dans ses démarches d’obtention du droit d’exercice de la profession.

Structure de l’examen

  1. Compréhension de l’oral
    Quarante questions à choix multiples
  2. Expression écrit
    Évaluation de l’habileté à rédiger des textes reliés aux activités professionnelles. Les candidats doivent suivre les directives données et respecter les règles d’écriture du français.
  3. Compréhension de l’écrit
    Vingt questions à choix multiples portant sur deux ou trois textes traitant de sujets reliés à la profession Les réponses aux questions se trouvent dans les textes.
  4. Expression orale
    Évaluation de l’habileté du candidat à s’exprimer en français, au cours d’une conversation relative à sa profession.

Pour chacune des parties de l’examen, le degré de difficulté varie selon le niveau de formation exigé pour l’exercice de la profession.

Cours de français

L’OQLF met à la disposition des candidats une liste répertoriant les établissements offrant des cours de français sur son site web.

Pour plus de précision veuillez consulter le site Web de l’Office québécois de la langue française, section ordres professionnels (www.oqlf.gouv.qc.ca) ou communiquer avec le Service des relations avec les associations et les ordres professionnels de l’Office québécois de la langue française au 514 873-8387.

Information complémentaire

IMMIGRANT QUÉBEC, le site de référence sur l’immigration et la vie au Québec, a conçu une série de guides gratuits visant à faciliter l’intégration des nouveaux arrivants au Québec et à Montréal. Ils peuvent être  consultés en ligne ou téléchargés en format PDF

Renseignements permis-membres: Caroline Morin, Adjointe administrative aux affaires professionnelles et juridiques au  514 351-0052, poste 229 ou apj@otimroepmq.ca.