Édition de janvier 2018 | Parution 04

PORTRAIT | L’ORDRE VOUS PRÉSENTE ROBERT LEMAY

À l’occasion du 40e anniversaire de l’Association Québec-France Montérégie, le travail et l’implication de M. Robert Lemay ont été soulignés à l’Assemblée nationale du Québec par Mme Diane Lamarre, députée de Taillon. En janvier, l’Ordre vous présente un technologue et homme d’exception.

 

NOM : Robert Lemay

TITRE : Technologue en imagerie médicale retraité

LIEU DE PRATIQUE : Hôpital Notre-Dame de Montréal

ANNÉE DE GRADUATION : 1964

IMPLICATION AU SEIN DE L’ORDRE :

  • Membre du bureau 1985-1989;
  • Coordonnateur à l’information 1985-1989;
  • Responsable de la chronique « Suggestion de lecture » publiée dans le magazine Écho-X pendant 20 ans.

 

Pourquoi avez-vous choisi de devenir technologue?

« Pendant mes années d’études, j’ai travaillé à l’Hôpital Notre-Dame à temps partiel pendant plusieurs années et j’ai voulu postuler au service de la paye. Le directeur du personnel et son assistant m’ont toutefois suggéré de suivre le cours de technicien en radiologie. Ils estimaient que mon avenir était plus prometteur dans cette profession. »

 

Pourquoi vous êtes-vous impliqué au sein de l’Ordre? De quelles réalisations êtes-vous le plus fier?

« Je croyais en l’avenir de cette profession et je voulais inculquer de nouveaux concepts techniques. J’aimais profondément ma profession. Lorsque je regarde mon parcours, je me rends compte que j’ai accompli plusieurs réalisations dont je suis fier. Notamment, en 1975, j’ai été récipiendaire d’une bourse d’études en neuroradiologie en France. En 1987, alors que j’étais responsable du comité d’information de l’ÉchoX, le magazine a obtenu le prix Accolade, décerné par la Société canadienne des directeurs d’association dans la catégorie « Revue d’association ». Un jury a fait l’honneur de choisir notre revue à l’unanimité parmi les 47 concurrents en compétition. J’ai également obtenu le prix Mérite du Conseil Interprofessionnel du Québec (CIQ) en 2003. »

 

Selon vous, quelles seront les qualités recherchées chez les technologues de demain?

« Les technologues doivent tout d’abord avoir le sens de l’observation et faire preuve d’inventivité dans le positionnement du patient. Plus que tout, ils doivent avoir la capacité de mettre à jour leurs connaissances jour après jour, car la technologie évolue très rapidement. »

 

Qui vous inspire?

« Une figure nationale en France : Marie Curie. Pendant la guerre de 1914-1918, elle a créé un service radiologique mobile pour secourir les blessés. Elle s’est assurée de former le personnel radiologique. Elle a ainsi constitué une équipe de dix-huit voitures radiologiques et de 200 manipulateurs. Grâce à elle, plus d’un million de blessés ont été secourus. »

 

Quel est votre rêve le plus fou pour la profession?

« La concrétisation de la représentation tridimensionnelle dans l’espace, c’est-à-dire une représentation spatio-temporelle d’un organe et d’un corps humain dans leurs dimensions originales. »

 

Racontez-nous une anecdote vécue dans le cadre de votre travail

« J’occupais le poste de coordonnateur en salle d’opération. Il m’arrivait presque à tous les jours de parler avec les patients qui attendaient d’entrer en la salle d’opération. Je leur expliquais la nature de leur opération et je tentais de les rassurer sur la réussite de l’intervention. Un jour, mon frère a rencontré une connaissance qui avait grandement apprécié mon intervention. »